Dieuvie#Gerard ; D#G

Dieuvie GERARD

Artiste & photographe

" Ce qui m'inspire  c'est la vie. Ce qui me satisfait c'est de la vivre. Ce qui m'épanouit c'est de transmettre une des plus belles fleurs de cette vie : l'amour "

*Présentation

 

De mon prénom Dieuvie et de mon nom GERARD, j’ai vu le jour en 1995, à Brazzaville (République du Congo). Je suis arrivée en France en 2004, à l’âge de 9 ans.

 

De parents divorcés, j’ai vécu jusqu’à l’âge de 18 ans chez ma mère à Quimper (Bretagne). S’en sont suivi, deux ans de formation en photographie à Rennes, et deux autres à Angers pour un BTS communication.

 

Le 1er juillet 2021, je m’inscris en tant qu’artisan auto-entrepreneur dans les domaines de la photographie et de la communication.

Retour chronologique de mes voyages

 

→ 2017 : Tour de France (43 jours, 41 villes, 5260 km).

→ 2019 : Tour de l’Espagne et du Portugal (51 jours, 33 villes, 5277 km).

 

*Genèse

 

Plusieurs passions construisent les bases de mon travail : le voyage, la photographie, le développement personnel, l’être humain, et la nature.

 

Depuis que j’ai appris à marcher, je ne me suis jamais arrêtée. 

Explorant les rues des quartiers, les quartiers des villes, les villes des régions. Aujourd’hui à faire le tour des pays, pour qu’un jour je puisse parler du tour du monde.

Je n’étais pas une élève dite “brillante” à l’école. Trop distraite, la tête dans les nuages, avec toujours cette petite note de bavardage sur les bulletins. Toutefois, ma grande sociabilité m’a toujours donné l’avantage d’être élue déléguée de mes classes, et d’avoir ma place au conseil de vie de mon lycée. 

J'avais une grande qualité dont je n'avais pas conscience à cette époque, ma curiosité. 

Je voulais voir, je voulais savoir, je voulais comprendre. 

Qui étais-je ?!  Qui étaient les autres ?! Qu’est-ce la vie ?! Qu’est-ce l’amour ?!

En outre, connaître le sens profond de la vie, et la mission de mon âme.

 

Sur le chemin de mes voyages, j’ai eu des réponses. J’ai vécu des expériences, acquis des connaissances, ouvert mon esprit et ma conscience. Et surtout, j’ai trouvé un juste milieu à toutes les vérités de ce monde : Tout est possible.

 

J’aime me dire que la vie est un puzzle, et que chaque pièce est une vérité. L’homme devrait par son libre arbitre être capable de choisir les pièces, les vérités, qu’il souhaite assembler pour le puzzle de sa vie. Sans bien sûr, se fermer à obtenir ces pièces par le biais des autres.

 

Les diverses expériences de ma vie, autant professionnelle que personnelle, m’ont permis d’accepter ma grande sensibilité et de prendre confiance en mes capacités, afin de pouvoir voir la beauté en toute chose et en tout être. 

Ce qui m’empêchait d’avancer hier, comme ma sensibilité, est aujourd’hui devenu mon point fort pour avancer dans ma créativité.

 

J’aime à croire que tout n’est qu’un niveau de conscience, de paix de l’esprit et du cœur, ainsi qu’un état d’énergie vibratoire. Ces croyances m’ont permis d’en conclure que tout est possible, et que tout ne dépend que de soi.

 

Celui qui veut croire, doit accepter de voir, et celui qui croit, peut voir.

Celui qui veut croire en l’amour, doit accepter de le voir. 

Celui qui croit en l’amour le voit, toujours et en toute chose.

 

La vie est une vision. Une vision propre à chacun, qui se modifie, évolue et peut être commune aux autres. 

Peu importe les chemins que nous prenons, les voyages que nous faisons. 

Peu importe le travail de développement personnel que nous choisissons, tant que nous avançons, et si nous le désirons, nous serons toujours assurés de voir un monde plus grand et plus beau. 

Ainsi, voir d’autres dimensions de la vie, que celle qui nous a été inculquée. 

Notre conscience s’élargit et notre esprit s'ouvre comme une belle fleur, à mesure que nous évoluons.

 

*Chapitre 1 : aider, préserver & se connecter

 

Mes diverses expériences de vie ainsi qu’un travail engagé de développement personnel, m’ont appris à observer, à écouter, à ressentir et partager.

À être à la fois un tout et un rien, à sortir de ma zone de confort, et affronter mes peurs.

À apprendre à mettre un instant de côté mon ego, et qui je pensais être, pour découvrir, dans la magie du silence, qui je pouvais être. 

M'apercevoir que je n’étais pas seule, qu’il y avait toujours du monde autour de moi quand je décidais de m’ouvrir aux autres et prendre conscience qu’avec un rien, on peut créer un tout.

Et enfin, apprendre à être forte, en augmentant ma volonté, ma curiosité, et mon attention pour mieux avancer.

 

Quand j’en ai eu besoin, pour retrouver ma liberté intérieure, et même encore aujourd’hui pour trouver du réconfort dans les moments difficiles, des personnes et/ou leurs œuvres m’aident énormément à garder le cap de ma vie.

 

Alors à mon tour, j’aimerais intégrer cette direction, et guider les personnes dans le besoin. Préserver ce trésor de la vie qui me tient particulièrement à cœur : L’amour.

 

La photographie est mon principal outil de travail et d’expression. Cependant je reste ouverte dans mon esprit pour l’associer à d’autres outils, et pratiques.

 

Je souhaiterais notamment par le biais de mes pratiques professionnelles ou personnelles, laisser une grande place à des collaborations en tous genres.

 

*Chapitre 2 : le professionnalisme enjoué

 

Mon site internet a trois objectifs. 

Premièrement, offrir un lieu de détente visuelle comme sonore par mes photographies et mes créations. 

Deuxièmement, présenter mes projets en cours ou terminés. 

Et troisièmement, présenter mes produits et mes prestations.

 

Devenir auto-entrepreneur à été un réel défi.

Ma plus grande peur a été de perdre mon âme d’enfant et ma grande sensibilité, en mettant les pieds dans un monde qui me paraissait si “droit”. Mais j’ai appris à trouver l’équilibre entre le côté professionnel (accès à un contrôle de soi, une grande rigueur, l’organisation et la concentration), et le côté enjoué de mon être (tourné vers le lâcher prise, la simplicité, l’instant présent et la créativité).

 

* Clap de fin

 

Puissions-nous, tous ensemble, avancer sur un nouveau chemin, une dimension plus saine de la vie.

 

Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire cette autobiographie.

 

Avant de vouloir faire le tour du monde, j'ai décidé de faire le tour du quartier. Et je me suis rendue compte que le quartier faisait parti du monde